Précédent
Suivant
Au maître, au confrère, à l'ami : florilège d'envois à Paul Bourget

Joris-Karl Huysmans (1848-1907)

Bourget aurait-il été le théoricien de la décadence, et Huysmans, son plus flamboyant représentant ? Bourget salua de façon constante l’art de l’auteur des Sœurs Vatard, dont il sut déceler l’évolution esthétique au-delà du naturalisme. Comme Huysmans, Bourget est un critique littéraire dès ses débuts. Il lui consacra plusieurs articles dans Le Parlement, notamment à propos de L’Art moderne, ce dont il fut remercié chaleureusement par une lettre du 15 mai 1882 (Fonds Paul Bourget, Bibliothèque de Fels). Alors que Zola accueillit froidement À Rebours, Bourget fut au contraire très élogieux en assurant à Huysmans, dans une lettre du 20 mai 1884, qu’il avait écrit un « bijou ». Dans le Journal des débats, le 14 avril 1885, il analysa le roman comme une réaction au naturalisme, « le culte du rêve » entretenu par ce « morbide aquafortiste » (« Les frères Goncourt », La Nouvelle Revue, 1er octobre 1885, recueilli dans les Essais de psychologie contemporaine, 1889). Malgré ses éloges, Huysmans ne fut pas toujours tendre avec Bourget. Fréquentant peu les cénacles et les salons littéraires, il se gaussa souvent de Bourget, romancier mondain, en l’affublant de sobriquets peu flatteurs, dont celui de « psychologue pour théière » est le moins cinglant (cf. Lettres inédites à Arij Prins, 1885-1907, publiées et annotées par Louis Gillet, Genève, Droz, 1997). Huysmans et Bourget sont revenus à la foi catholique, et ils l’ont narré dans leurs romans de conversion. Mais ces deux grands convertis ont suivi deux voies distinctes, l’un vers la mystique, l’autre contre le modernisme. En 1904, L’Oblat de Huysmans serait une réaction à L’Étape, publiée en 1902 par Bourget, qui se prolongea par la défense du mariage traditionnel dans Un divorce, en 1904, et de l’ordre établi avec La Barricade, en 1910, et Un tribun, en 1911. « Croyant grincheux », Huysmans ne fut pas alors rejoint par Bourget dans sa seconde période de romancier catholique et traditionaliste.

Pour en savoir plus :
BRUNEL, Pierre et GUYAUX, André, Huysmans, Cahier de l’Herne, Paris, 1985.




Permalien
https://bibliotheque-numerique.icp.fr/idurl/4/8613